ACCUEIL > ART > Région de Sikasso ou la Capitale du Kénédougou…
ARTART & CULTURE

Région de Sikasso ou la Capitale du Kénédougou…

A la découverte de Sikasso… 

La capitale de kénédougou se distingue comme le bastion de la lutte  contre le colonisateur. Elle fait frontière avec le Burkina Faso, la Cote d’Ivoire et la République Guinée.

C’est une ville de brassage ethnique composée de Sénoufo, Minianka et Dioula, dont les deux premiers groupes sont des cultivateurs émérites et le troisième  groupe de grands négociants, ayant fait la prospérité du Kénédougou.

A 12 km de sud de Sikasso, près du petit village de Missirikoro, se trouve une grotte ayant la forme d’une vaste salle en pierre : la mosquée des Djinns, dont les empreintes sont encore visibles dans la roche. La renommée du marabout de Missirikoro a franchi les frontières. On vient de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, pour demander sa bénédiction (réputée infaillible), au prix symbolique de 5 francs.

La  capitale du Kénédougou est le  trait d’union entre la savane constituée de vastes étendues d’herbes et la forêt dominée par de grands arbres (baobab, caïlcédrat, karité, néré). Le Kénédougou réunit tous les atouts touristiques car c’est une véritable enclave boisée, une des rares forêts classées du Mali, avec une faune particulièrement riche.

A Visiter

Le mamelon colline située au centre-ville est un endroit sacré où vivait un génie protecteur du village.

La tombe du Tièba est visible au quartier de Kélétiguila.

Le palais de Kélétigui Kourouma Berthé qui était le commandant en chef des armées de Tièba puis de Babemba, a été construit dans le style architectural de Djenné.

Les grottes de Missirikoro située à 12km de Sikasso, sont un lieu de culte syncrétique, de recueillement.

Le Tata, impressionnante muraille qui entourait la ville.

Les chutes de Farako où les eaux coulent sur un lit rocheux en escaliers sont situées à 25 km de Sikasso.

Les cascades de Koniko à 15km de Sikasso offrent un spectacle impressionnant surtout au mois d’août.

La mosquée en pierre de Facokourou à 65 km de Sikasso est une chaîne de collines au sommet de laquelle se dressent les blocs de roches évoquant des formes humaines.

La ferme de thé à farako comprend la plantation et l’isune  de fabrication du thé.

La tombe de Mansa Daoula fondateur de la dynastie à Bougoula-Hameau à 5 km de Sikasso.

Yiriba Scène, la promotion Culturelle et Artistique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *